Responsive image

Les risques majeurs
en Hautes-Pyrénées

Connaissance et étude du risque

La connaissance du risque

Avant de réglementer l’occupation des sols soumis à des risques naturels ou technologiques, les aléas sont étudiés sous l’autorité du préfet des Hautes-Pyrénées. Des études hydrauliques ou hydrogéomorphologiques peuvent être conduites pour l’aléa inondation, des études géotechniques et géologiques pour les aléas mouvements de terrain ou sismique, des études de probabilité de déclenchement pour les avalanches, des études de danger thermique, toxique de surpression ou de projection pour les risques technologiques. Sans avoir étudié précisément la localisation des phénomènes à l’échelle communale (étude réalisée dans le cadre des Plans de Prévention des Risques (PPR), on connaît toutefois dans le département les phénomènes qui touchent les communes des Hautes-Pyrénées.
Le Dossier Départemental des Risques Majeurs (DDRM) établi pour chaque commune la liste des Risques naturels et Technologiques qui la concerne.


Des atlas, délimitant les surfaces concernées par différents phénomènes, existent sur des fonds à grande échelle, ne permettant toutefois pas une précision de lecture à la parcelle. C'est le cas pour :

La surveillance

L'objectif de la surveillance est d'anticiper le phénomène et de pouvoir alerter les populations. Elle suppose l'utilisation de dispositifs d'analyses et de mesures. La surveillance permet d'alerter les populations d'un danger, par des moyens de diffusion efficaces et adaptés à chaque type de phénomène (haut-parleurs, service audiophone, pré-enregistrement de messages téléphoniques, liaison radio ou internet, etc.). Une des difficultés réside dans le fait que certains phénomènes, comme les crues rapides de rivières ou certains effondrements de terrain, sont plus difficiles à prévoir et donc plus délicats à traiter en terme d'alerte et, le cas échéant, d'évacuation des populations.

  • Dans les Hautes-Pyrénées, les services de prévisions Gironde-Adour-dordogne et Garonne-Tarn-Lot suivent des stations de mesures sur le gave de Pau, sur l’Adour , l'Arros et sur la Garonne.  Les hauteurs d'eau aux échelles de mesure des cours d’eau du département peuvent être suivis en temps réel sur internet à l’adresse suivante http://www.vigicrues.gouv.fr/ : Ces données sont couplées à des systèmes d'alerte des populations que le préfet peut activer en cas de crue sur ces cours d’eau.
  • Dans les Hautes-Pyrénées, de nombreux sismographes sont implantés et permettent de surveiller les mouvements de l’écorce terrestre sans que l’on puisse aujourd’hui prévoir et anticiper les secousses sismiques. (http://renass.unistra.fr/).
  • Les mouvements de terrain de grande ampleur sont également surveillés en permanence.